Comment évaluer les prévisions S2S de trajectoires de cyclones tropicaux dans le sud-ouest de l’océan Indien ? – Classification (I)

Dans le cadre du stage Simon Charpigny (élève ingénieur à l’ENSTA) qui a eu lieu de septembre 2021 à février 2022 sous notre supervision et celle de François Bonnardot (DIROI/EC), nous nous sommes demandés comment évaluer la qualité des prévisions de l’activité cyclonique à l’échelle mensuelle. L’idée « simple » de comparer les prévisions réalisées dans le passé à ce qui a été vraiment observé relève du challenge méthodologique.

Un premier travail de classification des trajectoires cyclonique prévues par les 50 membres de la prévision d’ensemble à l’échéance mensuelle du CEPMMT (Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme) a été effectué par Simon. Une classification prédéfinie par le CMRS-cyclones à la DIROI a été utilisée pour classer la totalité des trajectoires disponibles dans la base S2S. Les classes réalisées à partir des prévisions aux échéances de 1,2,3 et 4 semaines sur les 6 années passées ont ensuite été comparées aux classes obtenues à partir des cyclones réellement observés. Les travaux de Simon ont mis en évidence certains biais du modèle. Une calibration a permis d’ajuster les prévisions modèle aux classes observées. Ces résultats ont été présentés lors de l’Atelier PISSARO de juin 2022 (lien vers la présentation ici)

Ce travail va se poursuivre par l’application de la même classification pour construire un produit d’aide à la prévision cyclonique donnant les probabilités d’occurrence de cyclone pour les 4 semaines à venir pour chacune des classes de cette classification prédéfinie.

Nous remercions Simon pour sa participation au projet PISSARO et nous lui souhaitons une bonne continuation. Et, nous vous tiendrons au courant des avancées sur le sujet bien entendu !

Hélène Vérèmes & Sylvie Malardel (DESR/LACy)

Légende de la figure :

À gauche : ensemble de trajectoires potentielles pour la semaine du 15 janvier 2018 prévues 2 semaines plus tôt. En jaune, le système est au stade de dépression, en orange de tempête et en rouge de cyclone. Au centre : occurrences moyennes de ces trajectoires par classe telle que définie dans la classification développée à la DIROI comparées à la classe de trajectoire observée (pastille colorée). A droite : trajectoire du cyclone tropical BERGUITTA. Sources : DIROI/EC, PISSARO, Météo-France. L’un des challenges du projet PISSARO est d’extraire une information des données de prévision intra-saisonnière S2S qui se rapproche des observations et soit directement exploitable dans un cadre d’anticipation de l’aléa cyclonique. La classification des trajectoires prévues montre une probabilité plus forte d’occurrence de trajectoire de type 222 (couleur grise, trajectoire localisée entre 50°E et 70°E) ce qui correspond effectivement à la classe de la trajectoire observée du cyclone Berguitta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *